A la Une

A.M.O.R.C🙏 www.rose-croix.org

PLAIDOYER ROSICRUCIEN POUR UNE ÉCOLOGIE SPIRITUELLE

CATÉGORIE(S) : TEXTES R+C
En ce dĂ©but de XXIe siĂšcle et de IIIe millĂ©naire, alors que l’avenir de notre planĂšte est gravement menacĂ©, et avec lui la survie de l’humanitĂ©, nous croyons utile d’en appeler Ă  une Ă©cologie spirituelle Ă  travers ce plaidoyer.

Rappelons-nous :
– Que la Terre que nous peuplons aujourd’hui existe depuis plus de quatre milliards d’annĂ©es, que l’homme en tant que tel y est apparu il y a environ trois millions d’annĂ©es, et qu’en moins d’un siĂšcle il l’a mise en pĂ©ril.

– Que les deux tiers de notre planĂšte sont recouverts de mers et d’ocĂ©ans, que notre corps lui-mĂȘme est composĂ© de 75 % d’eau, et que nous ne pouvons survivre sans elle.

– Que les forĂȘts sont les poumons de la Terre, qu’elles produisent l’oxygĂšne que nous respirons, et que sans elles il n’y aurait pas d’atmosphĂšre, et donc pas de vie.

– Que les animaux vivaient sur notre planĂšte des millions d’annĂ©es avant l’apparition de l’homme, que la survie de l’humanitĂ© dĂ©pend d’eux, et que ce sont des ĂȘtres intelligents et sensibles.

– Que tous les rĂšgnes de la nature sont interdĂ©pendants, qu’il n’y a ni vide ni frontiĂšre entre eux, et qu’ils sont, chacun Ă  leur niveau et sous des formes diffĂ©rentes, douĂ©s de conscience.

– Que la Terre est entourĂ©e d’une aura Ă©lectromagnĂ©tique rĂ©sultant des Ă©nergies naturelles qui lui sont propres, et que cette aura, combinĂ©e Ă  l’atmosphĂšre, participe Ă  la vie.

– Que l’existence de notre planĂšte n’est pas le fruit du hasard ou d’un concours de circonstances, mais qu’elle fait partie d’un Plan conçu et mis en oeuvre par cette Intelligence universelle que l’on appelle «Dieu».

– Que la Terre n’est pas uniquement une planĂšte qui permet aux ĂȘtres humains de vivre, mais qu’elle est Ă©galement le milieu dans lequel leurs Ăąmes peuvent s’incarner pour mener Ă  bien leur Ă©volution spirituelle.

– Que notre planĂšte est un chef-d’oeuvre de la CrĂ©ation, que sans ĂȘtre unique dans l’univers elle n’en est pas moins une raretĂ©, et que c’est un grand privilĂšge pour l’humanitĂ© de l’habiter.

– Que la Terre ne nous appartient pas, qu’elle est mise Ă  notre disposition le temps de nos vies, et qu’elle est le plus prĂ©cieux des patrimoines que nous puissions transmettre aux gĂ©nĂ©rations futures.

– Que nous n’avons aucun droit Ă  l’égard de notre planĂšte, mais uniquement des devoirs : la respecter, la prĂ©server, la protĂ©ger
 En un mot : l’aimer.

Rappelons-nous cela, rappelons-le Ă  nos enfants, et faisons nĂŽtre cette formule : «Terra humanitasque una sunt». (Terre et humanitĂ© ne font qu’une).

Publicités

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s