Essentielle

Aux Alentours de la spiritualité Bouddhiste

Bhikkhu Bodhi a écrit dans son ouvrage  » Noble Octuple Sentier » :

 » La quête d’une voie spirituelle prend racine dans la souffrance. Elle ne commence pas avec la lumière et l’extase, mais avec les dures attaques de la douleur, les déceptions et la confusion. Pourtant, pour que la souffrance donne naissance a une quête spirituelle authentique, elle doit etre plus qu’une chose passivement reçue de l’extérieur. Elle doit appeler à une réalisation intérieure, une perception qui va plus loin que la complaisance facile de notre rencontre habituelle avec le monde, pour entrevoir l’insécurite perpetuelle qui s’ouvre sous nos pieds. Lorsque cette vision intérieure s’éveille, même momentanément, elle peut nous précipiter dans une profonde crise personnelle. Elle remet en question nos buts et nos valeurs ordinaires, défie nos preoccupations routinières et rend nos plaisirs habituels insatisfaisants. « 

Bien souvent, les gens résument les souffrances aux maladies du corps physique ou des problèmes socio-économiques. Cependant, toutes les souffrances ne sont pas visibles, certaines ne sont perçues que par l’âme et sont silencieuses. D’après mes observations et mon expérience, cette souffrance [ Prélude à la quête spirituelle] provient surtout de nos doutes sur les croyances et informations reçues au sein de la société; du sentiment de non adaptation au monde en général et à notre environnement immédiat en particulier.

Contrairement à la majorité, qui semble fonction en mode automatique/par défaut ( sans jugement ), certaines personnes prennent le temps de se rendre compte qu’elles interagissent avec tout et tout le monde. Elles ont une sorte de sensibilité  » Particulière  » et une vigilance sur leur monde intérieur. Leurs questions se portent sur l’Inside et l’Outside. Ces interrogations sans réponses, ce sentiment de non appartenance sont comme un cri dans le désert. Les adeptes du mysticisme parle de  » Désert Intérieur « . C’est une solitude qui se ressent, même étant entouré de plein de gens. C’est comme les regarder depuis un écran, les autres sont près physiquement mais à des années lumière de notre être.

Cette image nous transporte vers les Pères du Désert; les anachorètes et des moines orientaux. Ils affrontent le désert. Ce « retrait » du monde est symbolique et implique qu’ils s’éloignent de la multiplicité, de la confusion et du trouble pour aller vers l’Unité et la Paix Profonde.

Namasté !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s