Essentielle

Sagesse Divine et sagesse Humaine

Nous occidentaux avons une conception  » un peu stéréotypée  » et non mauvaise, de la Sagesse. Quand on parle du Sage, dans notre tête on se réfère inévitablement à l’image d’un vieillard au sommet d’une montagne ou près d’une rivière assis en méditation. Quand on ouvre un dictionnaire, on retrouve plusieurs approche de la Sagesse avec des points communs : On dit de quelqu’un qu’il est Sage quand il a un idéal supérieur de vie, émet des jugements droits, il est modéré et par dessus tout il faut preuve de beaucoup de discernement dans les choses surnaturelles.

Tout se passe sur un plan au delà du plan matériel, au delà du plan physique, donc sur un plan métaphysique. Tout un monde; un Univers intérieur constitué de parties différentes qui s’emboîtent l’une dans l’autre de façon harmonieuse. Un monde intérieur si souvent négligé qui entraîne une dysharmonie dans ses différentes composantes et voilà ce qui nous rend si bouleversé, si fragile : l’Intérieur n’est pas en ordre. Les orientaux Dans les saintes écritures (Job 12,12) il est dit que la Sagesse est l’affaire des vieillards, le discernement le fait du grand âge, ce qui renvoie un peu a l’image du vieil homme dont on parlé plus haut.

Appliquée à l’homme, elle se construit dans le temps. Elle -La Sagesse- devient le fruit de la Connaissance, l’Expérience et d’un certain 6ème sens. Elle est un amas de connaissance des choses de la nature, de l’Univers, de l’Homme et du monde surnaturel. La sagesse humaine dans sa conception la plus noble, englobe aussi une compréhension, une approche des choses qui est Unique et « catholique ». C’est pour cela qu’elle se retrouve facilement en présence des autres croyances et traditions religieuses. Elle est un mouvement constant, car elle s’apprend, s’élargit et se transmet. Elle est Unique dans le Fond et Multiple dans la forme. On peut voir que les enseignements ésotériques sont les mêmes dans le fond qu’importe leur aspect exotérique ( Catholicisme, protestantisme, Islam, Bouddhisme, hindouisme, etc). Les divinités avec des noms différents au niveau culturel se confondent au niveau fonctionnel, un peu comme le schéma ci-dessous:

  • La Mort : Hadès (Pour les Grecs), Anubis (Pour les égyptiens) ou encore Bawon (Dans le vaudou haïtien);
  • Le Féminin Sacrée: Athéna/Venus/Aphrodite (Gréco-romaine), Isis (Égyptienne) ou encore Erzulie (Haïtienne);
  • Le Masculin Sacré : Zeus, Jupiter, Osiris;
  • Les Trinités : Le Père, le Fils, Le Saint-Esprit / Osiris, Isis, Horus / Vishnou, Shiva et Krishna…

Beaucoup d’autres exemple des dieux qui ne font qu’un dans la fonction spirituelle. J’en profite pour vous inviter a lire des livres sur les divers religions dans le monde, notamment les livres sur les croyances orientales.

Une question me vient en tête; que je considère Capital: Où et quand est-ce que la Sagesse Divine rencontre la sagesse humaine? Et je me dis tout de suite que : La où la sagesse humaine fini, La Sagesse Divine commence. Et la frontière n’est pas véritablement délimitée dans la mesure où certaines personnes extrêmement évoluées -En l’occurrence les Maîtres et les Sages- arrivent à atteindre, ne serait-ce que pour un court moment La sagesse Divine. C’est grâce à leurs témoignages que nous avons une conception de ce qu’est cette SAGESSE. Ces témoignages, même passés par le plus puissant des filtres, demeurent en grande partie inaccessibles à l’entendement du commun des mortels. Selon les enseignements ésotériques, Cette Réalité/cette Unité quand elle se manifeste, se multiplie; se dénature pour donner vie, pour amener les êtres à l’existence. Sa manifestation est un mouvement circulaire/cyclique constant. Dans le livre des Proverbes 8,22-24 nous lisons ce commentaire sur la Sagesse : L’Éternel m’a créée la première de ses oeuvres, Avant ses oeuvres les plus anciennes. J’ai été établie depuis l’éternité, Dès le commencement, avant l’origine de la terre. Je fus enfantée quand il n’y avait point d’abîmes, Point de sources chargées d’eaux. Et au verset 27 on lit : Lorsqu’il disposa les cieux, j’étais là ; Lorsqu’il traça un cercle à la surface de l’abîme.

Je ne suis ni une sorte de Sage, ni un Maître et j’ose partager ma conception de cette SAGESSE : Elle est une réalité qui se vit dans un présent infini, perpétuel et éternel. Elle dépasse toute connaissance et c’est que je considéré comme « Pont » vers elle : L’Expérience. La sagesse humaine apprend comment vivre la SAGESSE qui est une réalité Divine, qui est la Réalité. Elle est en dehors du temps et de l’espace, Elle n’a ni commencement ni fin. Encore une fois, je rappelle Qu’Elle dépasse l’entendement humain et peut mener certains a la déraison. Louis Claude de Saint-Martin disait toujours:

Ce n’est pas la tête qu’il faut se casser mais le cœur.

Je termine cet article avec une touche d’humour tirée de mes observations, analyses et déductions: La Sagesse de Dieu est la folie des Hommes et l’Homme devient Dieu.

En vous souhaitant Amour et Paix!

Tamiyou.

Publicités

1 réflexion au sujet de “Sagesse Divine et sagesse Humaine”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s